jeudi 30 septembre 2010

LA COLERE CHAMPETRE D'UNE OIE ARDECHOISE


D'abord les oies ça ne sert pas qu'à garnir le four à Noël. Celles ci-dessous ne sont pas mes oies aux oeufs d'or, ni celles du jeu de société du même nom ni même celles qui sauvèrent Rome d'une attaque Gauloise bien avant Jésus-Christ ; et puis connaissez vous la teinte de la couleur "caca d'oie"?
Sérieux, on peut en faire des choses avec une oie. Même traduire la colère par un ballet lent et plein de cacardages qui montaient en puissance par un tiède après-midi de septembre en haut vivarais ; il est vrai après quelques taquineries ... et en quelques photos avant la fuite courageuse (pas de l'oie).











Avant l'attaque ... Notez le lever de patte ... Tout un roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.