dimanche 31 octobre 2010

DOUCEUR des FLEURS D'AUTOMNE

Dur, dur de trouver sa dose de fleurs. Fossés, prés, sous-bois, même les jardins civilisés, tous adoptent la tenue de saison. Vivement demain pour réciter Monsieur Ronsard :

"Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vêprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil."



Une rose triste ...

La rose qui bientôt sera fanée...


Fleurs de cactées.


Fleurs de bouillon blanc.

Macro de fleur sauvage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.