lundi 22 novembre 2010

LES YEUX PERDUS DANS LE BLEU DU CIEL

Du ciel plein les yeux ; les yeux émerveillés. Quand le ciel et la terre, moments sublimes et rares, offrent leurs chants à travers les aiguilles des pins d'un bois commun bordé par un chemin sableux et une ruine édentée qui a connu les temps magiques des sorcières et des farfadets qui peuplaient les forêts ; lumière brillante des temps ; riches heures d'un espoir de liberté  jamais comblé.


La tête des pins baigne dans le ciel bleu.

Hélas une fois de plus je rêvais - instant prodigieux - par un après-midi comme sait en distiller notre petit coin de France.


Des arbres lancés vers la liberté céleste.

Aucun commentaire: