dimanche 30 janvier 2011

DES VIEILLES PIERRES AU HASARD DES RUES

Rencontres sans chichis -ne compliquons pas le tête à tête entre l'appareil photos et les vestiges d'un autre âge- le long des ruelles cachées à une société impatiente d'atteindre son but par le plus court chemin. Bigre, mais c'est superbe ce calme, cette tranquillité paresseuse, harmonie d'une autre génération retrouvée, proche du brouhaha des boulevards voisins. Un instant et le temps fastueux des crinolines repassait par ici !!!
Rencontres avec les vieilles pierres douloureusement taillées des mains d'hommes qui cheminent à présent sur la grande route de l'oubli, celle dont personne ne revient. Vieilles pierres nobles  impassibles et hermétiques au regard des rares badauds -les descendants de ceux qui les ont faites oeuvres en taillant et polissant sans faiblir la vulgaire roche des carrières voisines-  et très surement très fières de leur moisson mystérieuse de connaissances glanée par l'épopée à travers les âges qu'elles taisent et conservent pour les rares initiés.






3 commentaires:

  1. zdjęcia świetne
    pozdrowienia
    ........................
    de superbes photos
    salutations

    RépondreSupprimer
  2. Belle illustration de la situation actuelle : on ne voit pas le bout du tunnel.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à Donata et Dominique. A+

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.