jeudi 16 juin 2011

ARDECHOIS, AVEC LE GAZ DE SCHISTE OUBLIEZ VOTRE AVENIR ...

"L'éternité, c'est long… surtout vers la fin." (Woody Allen).

Il parait que le gaz de schiste a un accent. Celui du midi de la France matiné d'un peu de cevenol et de beaucoup de thym et de lavande. Là je parle du gaz sud-ardèchois ; les autres je ne les connais pas. Mettons ça sur un manque de culture évident. Mais ne nous égarons pas, si je parle d'accent c'est qu'il fait causer de lui depuis quelques mois le gaz. Et pas qu'en bien. Même qu'il ne passe pas une semaine sans une manifestation qui rapelle étrangement celles des paysans du plateau du Larzac dans les années 70. Il parait que ça doit faire avancer les choses, enfin je dirai plutôt les achever, car le but de ces sitting c'est d'impressionner les ministres de la république, leur faire peur, les toucher où ça fait mal, les prochaines élections. Un peu la roulette russe, ça passe ou ça casse, la vie ou la mort.
C'est vrai qu'il faut savoir rire de ses malheurs, n'est-ce pas la France de 2011 ? Mais ne rigolons pas trop avec ces "choses" là car il a beau être "naturel" le gaz de schiste nous ne lui accordons aucune confiance. Et encore moins à ceux qui prennent pretexte de la prochaine pénurie de pétrole pour venir creuser des trous et empoisonner nos régions.
Il y a de ça quelques décennies quand les "gamins" creusaient des trous dans les jardins potagers le sermon paternel fusait accompagné d'une fessée.
Aujourd'hui la fessée est devenue traumatisante. Les riches industriels en profitent.

Ci-dessous en images ce qui va bien finir par arriver .... Ce fût Alba-la-Romaine et sa mairie avant, pendant et après la grande catastrophe du gaz de schiste au XXIè siècle. 












FIN ... de nos vertes campagnes ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.