mardi 12 juillet 2011

LA MENAGERIE DES ANIMAUX DE LA FERME

Pour lire le début CLIC ICI


"Non petit, ne cherche pas les lions ou les girafes. Ici il n'y a que des animaux domestiques qui vivent dans les fermes de la région. A la rigueur ces gros messieurs que tu vois à coté de l'enclos des petits cochons auraient pu attraper un loup. Mais comme ils aiment les animaux sauvages de la nature et qu'ils sont tous, c'est juré, de vrais écologistes ils protègent ces gentilles bébêtes."
Je répondais ça à un petit Parisien qui avait dû louper le salon de l'agriculture et se croyait à la ménagerie d'un grand cirque national en vogue.
Pendant ce temps un député dépité tentait d'attirer l'attention des flâneurs plus intéressés par la débauche de liquides et produits locaux à déguster sur place. C'est là qu'on voit la place tenue par nos hommes politiques devant un dilemme cornélien, les papilles gustatives et l'estomac encore vainqueurs par K.O. devant le traditionnel faire semblant de rigueur avant les petits fours. Là le buffet était dressé avant l'oracle. 
Pendant ce temps les gentils chevaux agricoles manifestaient un début d'énervement.




Le cheval sans oreilles.  Pose à la demande de l'animal.


L'énervement gagne le monde chevalin.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.