mercredi 13 juillet 2011

LES ANIMAUX ET LE MONDE AGRICOLE

Pour voir le premier article CLIC ICI.
Pour voir le deuxième article CLIC ICI.
"Oui madame, tout ça existe pour de vrai, mais si. Touchez madame. N'ayez pas peur ça mord pas ces petites bêtes. Mais non. Doucement.Vous trouvez qu'elle a un beau plumage cette biquette ?  Ben voyons! c'est du poil que vous touchez madame, du vrai. Ah, ça sent pas bon. Mais non on les lave pas tous les jours ces quidams. Olà! c'est que l'eau est rare chez nous aussi. Des mois qu'il est pas tombé une goutte de pluie. Parce que chez vous l'eau elle coule au robinet? Ben alors! peut-être que c'est pas la même eau qu'ici en fait. Et en plus vous l'avez en bouteilles ? C'est moderne en ville quand même ! (Se fout de ma gueule cette bourgeoise là ! m'en vais te la moucher moi !.).
Eh bé!!! vous rentrez demain. C'est déjà fini les vacances alors ? Vous en avez gardé pour noël. Ben dites donc c'est vacances toute l'année en ville. C'est pas comme nous. A la ferme ce serait plutôt travail toute l'année. Les animaux faut s'en occuper voyez, c'est pas comme à ... Bon alors au plaisir madame." (Partie. J'ai pas pu la rembarrer cette pimbêche. M'a bien eu bigre !).

Le vieux bouc jaloux et cornu m'a laissé papoter un instant avec ses copines les biquettes bigotes qui boudaient dans un coin de l'enclos. Et puis j'ai compris à son regard que tout cela suffisait et qu'il était temps de porter une attention particulière à son imposante personne. Vous remarquerez sa chevelure courte surmontée d'une superbe paire de cornes. Comme dans la fable de Jean de la FONTAINE, "LE RENARD et le BOUC".


Barbiche, paire de cornes et ..., c'est bien un bouc.


Portrait après autorisation de Mademoiselle biquette.


Allez un sourire !


Le chien sur la droite s'en tire avec une belle peur.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.