dimanche 14 août 2011

LA BALADE DU PARADIS A L'ENFER

"Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait." Henri Estienne.



Quand le paradis baigne les temps de la jeunesse l'enfer chauffe déjà ses fours pour accueillir celui qui a cru ne pas vieillir et s'est ainsi privé de la vie.


Chaque naissance, chaque arrivée dans le monde du vivant est un envol éphémère vers le paradis, un tour de magie au destin mystérieux. Légendaire mutisme des enchères célestes, secret aveugle du chemin de la providence dont seule la fin est gravée dans l'univers.






La descente et le séjour aux enfers promis par les Livres se fêtent au début de la vieillesse et s'accomplissent durant ces temps d'expiation rythmés par le tempo des souvenirs perdus.  Sans rancune pour les anciens ... Tout arrive à qui sait attendre.





2 commentaires:

  1. Le noir et blanc sied bien à ces cardères très graphiques.

    RépondreSupprimer