mardi 16 août 2011

LA MOUCHE ET LE BOURDON SUR UNE FLEUR CEVENOLE



Pendant que je m'appliquais à garder cette mouche dans la visée de l'appareil sans l'effaroucher un promeneur qui parlait avec bras et mains et à qui il manquait visiblement un compagnon de causette me fit craindre le pire.




                                   (Ce Voyeur n'a rien à faire dans cette histoire ...)
Ca c'est un voisin qui regardait la scène et se tordait de rire ...


Evitant de répondre au chevronné photographe qui brossait avec force détails techniques l'art utilisé pour capturer deux clichés d'une fleur des champs exceptionnelle dont il ignorait le nom - et qu'il voudrait bien connaitre, et est-ce-que je suis du coin, et où j'ai pris mon appareil (surement pas volé va! couillon), et que je devrais choisir un autre angle, enfin pour corser la rencontre une kyrielle de révélations sur sa modeste personne - excédé je finis par tourner le chef et regarder sévèrement dans les yeux le moulin à paroles en pleine extase.






Le regard avait causé une paralysie brutale du parler chez l'incorrigible phraseur qui m'allait à ravir d'autant plus qu'un sympathique bourdon s'était invité pour tenir compagnie à la mouche et la taquiner.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.