lundi 5 septembre 2011

LES CHEMINS DE L'EAU A VALS-LES-BAINS

Né au bord du Rhône à l'époque de ses crues encore ravageuses je suis resté attiré par l'eau vivante, celle qui a crée de tous temps son libre chemin et qui aujourd'hui n'hésite pas à nous montrer sa force  en passant outre les cheminements imposés. 


"Qui ronchonne et ronronne
C'est l'eau
Qui griffe et fanfaronne
C'est l'eau.
L'eau qui berce les décors
Les soirs de pleine lune
Qui abreuve l'aurore
Les matins de fortune.
Qui caresse et embrasse
C'est l'eau
Flûte et contrebasse,
Orphéon des roseaux
C'est l'eau... ."
serge


Aussi quand je rends visite à la petite cité Thermale de Vals-les-bains pour une balade j'avoue que l'eau tient une grande importance dans le choix du jour. Eaux des rivières sauvages, la Volane et la Besorgues qui traversent le bourg, l'Ardèche qui le borde ; eaux de sources innombrables, la source intermittente qui jaillit naturellement dans le parc du Casino, l'eau gazeuse de Vals qui fréquente les tables au quotidien. Mais aussi les eaux domptées quand elles offrent le charme ancien et la beauté des lieux sans laisser un souffle de souffrance.


L'eau domptée : 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.