dimanche 9 octobre 2011

ET SI LA VIE ETAIT UN RUISSEAU TOURMENTE


Vous y croyez, vous, que la vie est un long fleuve tranquille. Il y a longtemps peut-être mais surement plus aujourd'hui. Non. Nous sommes entrés en phase de dépression glaciale. Le cerveau endormi par les sirènes    
mystificatrices.
Si chanter sa mort c'est perdre la raison alors les asiles sont complets pour le reste des temps. 
Le reste de l'humanité, les ravis émerveillés, lustrent avec naïveté les icônes des religions modernes. Ils sont si séduisants dans leurs habits dorés ceux qui enseignent les doctrines religieuses sur les perrons du passé.Transportés par les saintes paroles de la vie éternelle les candides de la dévotion naviguent sur un fleuve sans remous à l'ennui perpétuel. Triste existence sans tempêtes pour apprécier les beaux jours.
Des effluves de roses écloses du matin parfument la rosée. Les étoiles font relâche,  effacées. Le ciel prête sa scène au soleil arrogant qui brûle son existence à laisser croire aux hommes qu'il est immortel. Bientôt, à une échelle de temps qui nous est inconnue, l'astre de la vie qui a déjà consommé la moitié de sa durée expulsera son corps usé dans l'espace.
Alors les chants de mort résonneront encore dans l'espace quand les asiles seront vides et les temps achevés.


Regarder devant soi en boudant l'avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.