vendredi 28 octobre 2011

LE VEILLEUR DES COLLINES


Ils sont partout, assemblages de ferraille au destin domestique, valets des exigences d'une civilisation qui connut hier les lanternes avant de s'esbaudir aujourd'hui devant l'ignoble illusion lumineuse qui cache les désastres de demain. 
Pourtant, gros égoïstes, nous sommes bien aise d'utiliser cette électricité  et simultanément en accord pour critiquer l'énergie nucléaire et ces épouvantails du modernisme qui cochonnent nos paysages.   Alors ?
                             Et si sur cette îlot  galactique malmené qui nous accueille le temps du plomb s'effaçait devant la réflexion.



2 commentaires:

  1. Quand j'entends le mot "pylône" je prends les jambes à mon cou ... lol
    Cela tombe bien car dans mon coin, pas l'ombre d'un fil électrique et tout un autre quartier est en travaux en ce moment afin d'enterrer ces horreurs.
    Egoïstement, je ne cherche pas à savoir par qui, quoi ou comment arrive la lumière dans ma maison tout en sachant très bien que tout le réseau ne pourra jamais être enterré pour cause de coût trop élevé.
    La prochaine fois, prends cette même photo en évitant les fils et tu verras que nous n'y verrons qu'un magnifique paysage.
    Bonne journée, je file au jardin.

    RépondreSupprimer
  2. Tu habites une région privilégiée et c'est bien. C'est vrai que nous ne pouvons pas nous passer de la "fée". Par contre aller prendre la photo sans les fils électriques c'est m'envoyer au suicide vu la nature environnante. Bonne journée. A+

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.