vendredi 13 janvier 2012

2012 ANNEE DES FEUILLES MORTES


Banales feuilles de platane arrachées par un vaurien sur la place du village ; balayée par le vent d'hiver jusqu'à la plage de galets voisine. Feuilles-vestiges des journées palabres à l'ombre du grand arbre quand la chaleur du soleil moque les libertés. Feuilles fragiles qui meurent avec la musique du carillon primitif d'un clocher déserté ; feuilles-larmes qui accrochent la vie pour mieux se désoler ; feuilles-cadavres qu'entraîne les tourbillons, un jour ici, un jour là, sans la moindre sépulture de repos éternel. Qui dit que c'est tant pis-tant mieux pour nous autres habitants de ces contrées appelées régions où les parlers anciens ne se comprennent plus ;  où les voisins, solitaires dans leur pudeur, sont ignorés aux passages du prince. Ce pays qui donne la leçon dans les cours du monde, cache sa misère sous les déguisement, tapis de feuilles déjà bien élimées. Rien ne dure, tout s'éteint et s'oublie. Qui se souviendra dans les siècles à venir qu'en l'an 2012 un pays qui s'appelait la France allait élire le septième président de sa 5 ème République, ou réélire l'actuel ? Ce qui deviendra au fil du temps un simple travers de l'histoire, une anecdote sans influence, ultime feuille morte à jeter sur le tas de bavures de nos errances coupables.
Au fait, vous les aimez comment les feuilles mortes ?


NATURE :

EN NOIR et BLANC :

FLOUES D'UN FIER BREUVAGE :

OU EN COULEUR A LA MODE ECOLO :

2 commentaires: