jeudi 26 janvier 2012

FANTAISIES AU BORD DE L'EAU

Grande ou petite frivolité, c'est selon, sur la toute petite rivière qui coule sans bruit dans la plaine. Un univers magique que les rêveurs sont seuls à découvrir.
Des poissons rouges enfuis du bocal y rigolent et nagent sur le dos. Les grenouilles qui "demandaient un roi" au temps de La Fontaine dévorent les galettes offertes par un pêcheur roublard. Sans conséquence ; chaque grenouille a son gâteau, chaque galette à sa couronne.
C'est le vent qui dissipe les idées farfelues d'une troupe de corbeaux qui pensaient refaire le monde accoudés au comptoir d'un estaminet sans patron. 
Les graines des lendemains de fête ont la gueule de bois et ne germeront pas. L'eau coule toujours et se fout du qu'en-dira-t-on depuis si longtemps qu'elle en a oublié le parfum des lavandières.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.