vendredi 27 janvier 2012

LE SANG DE L'HIVER

Des feuilles rouges d'hiver. Sang déposé par des esprits barbares sur les lieux où leurs corps quittèrent le vivant. Parodie de beauté qui murmure des mots venus de terres perdues. Barrière écarlate qui cache un souvenir oublié à jamais. Message ... plus compris aujourd'hui.


                                              
Je vis d'abord sur moi des fantômes étranges
Traîner de longs habits ;
Je ne sais si c'étaient des femmes ou des anges !
Leurs manteaux m'inondaient avec leurs belles franges
De nacre et de rubis.
                                         in Vision de Alfret de Musset.


1 commentaire:

  1. Bonjour Serge
    J'aime beaucoup Alfred de Musset
    Ta photo si elle est superbe en couleur, j'aime beaucoup la N&B qui différencie bien les ombres et la lumière
    Hier sur mon blog, des chardonnerets et aujourd'hui des mésanges
    Je te souhaite mon ami une bonne journée
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.