vendredi 20 janvier 2012

LES MOUTONS NE SONT PAS TOUS ENRAGES

"Quand la folie gagne l'homme le singe fait l'aumône."  


C'est une brebis philosophe qui a tout compris de l'existence. "Pas trop vite le matin, doucement l'après-midi et au lit de bonne heure." Sur que ça conviendrait à nombre de nos confrères et consoeurs à deux pattes. Pour le rythme de vie s'entend, car concernant la subtilité nous avons encore beaucoup à apprendre de nos amis les animaux. Admirez la posture de cette brebis prenant son repas. Classe non !!!      Et ... :
Cette faculté de jouer avec le regard doux et mélancolique, de s'attarder sans peur ; fragile équilibre rompu par on ne sait quel commandement intérieur de retourner au sacre de l'espèce, dans un tunnel de pensée inaccessible à l'homme.
"Ne donnons pas plus qu'on ne saurait recevoir", semble nous expliquer le fragile animal. 


Quand nous saurons, où seront nous ?








2 commentaires:

  1. Superbe !!
    D'autant plus qu'ici nous faisons surtout dans le cochon et que ce n'est pas la même poésie.
    Quand je dis cochon, j'espère que tu m'as comprise, je parle de l'animal ... lol
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'avais superbement compris d'autant plus que si je n'aime le goret qu'en charcuterie. Par contre j'adore ces animaux que sont les moutons. Merci et A+

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.