mercredi 8 février 2012

C'ETAIT AVANT L'ALERTE GRAND FROID

C'était avant la période qui crucifie la France, avant ces grands froids polaires "jamais vus de mémoire d'homme" (et si on demandait aux femmes, non ?"), avant cette apocalypse que seule 2012 pouvait nous administrer... Le temps était clément, le soleil doux et les petites fleurs pleines de vie. Aujourd'hui c'est mort, les mimosas sont gelés et les oiseaux survivent devant les maisons des humains apprivoisés... et je ne vous entretiens pas des sans logis, je crois la cause perdue depuis bien longtemps dans la tête de nos dirigeants.
Au fait vous vous souvenez de 1956 ? A cette époque d'après guerre seul le climat n'était pas modéré. Les habitations, le chauffage, les vêtements, la nourriture ... rien n'était à la hauteur et surtout pas cette vague de froid exceptionnelle de par sa durée et son intensité, de ce mois de Février 1956 et sa journée du 2 qui enregistra des températures inférieures de 10° par rapport aux températures moyennes. Seuls quelques hommes à l'exemple de l'Abbé Pierre osèrent parler le langage de "l'insurrection de la bonté" et déclencher un vaste mouvement de solidarité.
C'est pour cela que j'ai en horreur ces informations télévisées qui nous présentent deux fois par jour "la catastrophe nationale en cours". J'ai trop envie de leur répondre : "acceptons un  peu de modestie en révisant notre pensée ; la nature dirige, pas nous. Retrouvons des basiques qui ont permis à l'humanité de s'en tirer et d'arriver à ce jour dans un état à peu prêt correct ; la nature est puissante, nous sommes faibles.Tolérons la perte de journées non travaillées et abandonnons au bord du chemin quelques dividendes financiers ; la nature est généreuse, pas l'homme. N'attendons pas que sonne le tocsin de l'alerte grand froid pour prévenir ces sautes d'humeur de la météo ; la nature prévient rarement, l'homme agit trop souvent comme un jean-foutre de première classe."
Pour ceux qui étaient nés en 1956 à voir pour se souvenir et pour les autres peut-être à découvrir : CLIC ICI.
Comme en ce moment de "grande détresse" il n'y a que des images d'eau gelée, je vous propose des photos de la rivière Ardèche à Salavas à la mi-janvier pour vous redonner un peu de moral...

5 commentaires:

  1. J'étais toute gamine en 1956 mais je m'en souviens car même en Bretagne, une épaisse couche de neige qui dure des semaines avec un froid réellement "polaire" pour cette région, on ne l'oublie pas. Cette année, pas un mot sur nous puisque notre région n'est pas vendeuse avec deux jours à -3° la nuit et des températures positives le jour, ça intéresse qui ??
    Et as-tu remarqué que pour faire encore un peu plus dans le catastrophisme, on ne donne plus les températures sous abri mais les températures "ressenties". La bêtise (pour ne pas employer un mot plus cru) n'a plus aucune limite ...
    C'est sûr, il a fait froid dans bon nombre de régions mais ni Sibérie, ni banquise, juste bien froid ... Pas besoin d'en faire un drame surtout à la télévision où l'on voit les présentatrices de la météo nous dire de faire des économies d'énergie, ceci avec des décolletés qui laissent imaginer les 28° du studio ... lol
    Sur ce, je te quitte mais je rejoins sur tous les points, tes remarques de ce billet.
    Bonne journée, n'oublie pas ta chapka et ton manteau de peaux de bêtes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Noëlle, j'apprécie beaucoup ton commentaire pertinent arrosé par un humour bienvenu. Bien remarqué concernant la télé. Super. Et comme toi je fais aussi partie des gamins de 1956. Je vais donc apprécier de ressortir les peaux de bêtes bien mitées conservées dans nos provinces... Que ne ferais-t-on pas pour faire accroire à une situation désespérée et à la recherche d'un nouveau sauveteur ... A+

      Supprimer
  2. mel-and-tof.skynetblogs.be10/2/12 02:34

    Bonsoir Serge
    De magnifiques clichés pour ton billet, mon coup de coeur va à la deuxième
    Je me souviens aussi de cette année et des autres
    En ce moment ici il fait très froid avec une bise glaciale, un moins 11°, il gèle à Pierre fendre, oui je souffre du froid, cependant nous avons besoin de ce temps, sinon cet été nous serons envahis par les insectes et la vermine et la terre a besoin d'être régénérée, la terre c'est la vie
    Bonne nuit mon ami
    Bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  3. Que de souvenirs....en 56 j'avais 8 ans!!!Je me souviens de cette période comme si c'était hier: la glace sur les carreaux, le poêle qui ronronnait et surtout mes parents qui se démenaient pour nous éviter d'avoir trop froid en veillant bien souvent
    une partie de la nuit pour que le feu ne s'éteigne...
    Merci à vous Serge Dorne pour toute cette nostalgie...qui fait chaud au coeur.
    Andrée la stéphanoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Andrée,
      Merci de la visite et du commentaire très sympa. C'est vrai que que les jeunes de cette époque gardent un souvenir bien ancré dans les mémoires. C'était dur... A+

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.