lundi 20 février 2012

LES TEMPS SONT DURS POUR GAGNER SA ROUTE ...

Les jours de ce temps ne sont pas ordinaires. Nous vivons en permanence sous le signe de la balance, sans cesse harcelés par les contre-pieds promis par une action, même la plus banale. Chaque choix semble engendrer son contraire. De diou! Tiens !  par exemple :
Maintenant il faut se décider sur le champ, tourner la tête ou entrer dans un bar, même le plus accueillant pour étancher une soif soudaine et y laisser ses modestes revenus. 




En conséquence de quoi il est bien convenu que vous risquez fort d'avoir à connaître le dortoir sous le pont et apprivoiser le lit en cartons.




Personnellement je préfère m'abreuver à la fontaine du village. Tant pis si l'eau y est non potable. A cet instant j'ai l'impression de choisir mon destin. Sans importance ...


7 commentaires:

  1. Très jolie fontaine. Au moins ici l'inscription "eau non potable" n'est pas mal, d'habitude elle défigure les plus belles fontaines, c'est très pénible pour les photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit de Salavas où j'ai vécu de nombreuses années. Vrai que les messages apposés sont sympa. A+

      Supprimer
  2. Belle la fontaine et sans doute beaucoup moins risquée que le bar (à l'enseigne horrible) pour étancher sa soif.
    Ici, le choix se résume aux bars payants ou à la Source Sassay, payante elle aussi, mais offerte gracieusement aux habitants de la commune.
    Voilà pourquoi, nous sommes certainement les seuls à boire de l'eau en Bretagne ... faisant fi de la tradition de "pochtrons" qui nous colle à la peau.
    Du coup, personne ne dort sous le pont ou alors peut-être un chat noir mais je ne l'ai jamais rencontré ... mdr
    A la tienne, Etienne ... pardon Serge !!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Marie-Noëlle,
    Charmant message financé sans doute par un office du tourisme Celte et destiné à me faire croire que l'eau est à présent la boisson régionale bretonne. Ou comment faire fi des coutumes ancestrales. Bon, ceci n'étant que vilaines plaisanteries, dis-moi, votre source, offre-t-elle de l'eau plate ou gazeuse ? Et vous avez bien de la chance de boire gratuitement car chez nous les nombreuses sources embouteillent, direction commerces (Eaux de Vals, eau Vernet, Reine des basaltes ...). A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est distribuée sous le nom d'Eau de Plancoët, payante elle aussi mais avec une carte spéciale pour les habitants de la commune, le robinet s'ouvre et il n'y a plus qu'à remplir sa cruche ou ses bouteilles. Elle n'est pas belle la vie ??
      C'est à l'origine une eau plate mais elle existe aussi en gazeuse .... fort peu naturelle, je présume.
      Elles ont de jolis noms dans ta région.
      A bientôt

      Supprimer
  4. Il ne reste qu'à applaudir cet acte citoyen plein de sobriété qui offre l'eau aux sujets du royaume.
    Et si elle peut-être gazeuse ça enflamme l'imagination. Alors bravo à l'eau de Plancoët. Au fait ce Plancoët, c'est un village ? Ce nom me dit qq chose. A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3200 habitants, c'est un gros bourg avec des anciens moulins et beaucoup de commerces, qui fut, il n'y a pas si longtemps encore, un port où le trafic sur le fleuve Arguenon était important(tout proche de la mer). Depuis, le transport des marchandises se faisant par train ou par route, il n'y a plus qu'une navigation de plaisance.
      Peut-être te rappelle-t-il la fameuse eau du même nom qui est distribuée un peu partout en France. Qui sait, tu l'as peut-être vue un jour ??
      Bonne soirée

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.