mercredi 28 mars 2012

REVES AU BORD DE L'EAU

En marchant au bord de l'eau, rêveur impénitent, que de mondes refaits, idéal jamais achevé par le flux montant des entrailles de la roche. Il est parait-il d'essence divine le message murmuré qui propose à nos temps parsemés de colères un rêve rédempteur pour apaiser le feu.
En marchant au bord de l'eau j'ai vu le héron au long bec, les galets aux histoires insondables et le canard colvert veuf de son amour tué par une douloureuse histoire.
J'ai vu ou j'ai rêvé ... C'est selon.





5 commentaires:

  1. J'aime l'infinie variété de formes et de couleurs des galets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli terrain pour entorses aux chevilles ... A+

      Supprimer
  2. J'ai aussi aimé les pierres!!!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi aimé les pierres

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.