samedi 21 avril 2012

LA GRANDE MESSE AMOUREUSE DES GRENOUILLES

Le bénitier a disparu et ces bigotes en procession, au printemps de l'année, ayant sifflé le vin de messe qui affûte leur chant  partent céans courir le guilledou. Les grenouilles en tenue de gala draguent de mare en mare les mâles devenus Don Juan, au printemps de leur vie. Les grenouilles peu farouches s'invitent à la fête des amours dépravés, le soir au clair de lune. Il est vrai que cette grande parade de l'insouciance dure peu, une fois l'année.




3 commentaires:

  1. Bonsoir Serge
    Excellent texte qu'illustrent tes photos, c'est bien vu !
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  2. Chaude ambiance ardéchoise !!
    Une fois par an, on leur pardonnera leurs frasques ... lol
    Très drôle le texte ...
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie-Noëlle,
      On pardonne et on ... oublie le bruit infernal de cette tribu païenne.
      A+

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.