vendredi 25 mai 2012

INSECTES : C'EST LA FIN

Un insecte né des ombres - chiffon déchiqueté des cauchemars de la nuit, pantin d'ivresse et de sottise récente, maladroit et ivre de couleurs - rode ses esprits nouveaux en frôlant l'assurance bonhomme des fleurs de prairie. 
"Taisez-vous. Ecoutez les histoires des mondes qui guident nos pas vers la sagesse."


En parlant d'insectes il est un constat dramatique qui gâche nos balades ; de moins en moins de petites "bestioles" qui volent et s'affirment autour du promeneur ; voir plus du tout. Visez du coté des pesticides. Certitude vu les cultures alentour. Et puis rien à faire ils sont trop cons...
"Taisez-vous. Ecoutez la mort lente des mondes qui guidèrent nos ancêtres."



2 commentaires:

  1. J'ai aussi des bestioles dans mon jardin !!
    Je ne sais pourquoi, alors que j'ai passé une grande partie de ma vie dans mes jardins successifs, j'ai toujours aussi peur des insectes ne faisant pas de différence avec les mines sympas et les patibulaires.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie-Noëlle,
      Pour combattre la trouille des insectes tu prends délicatement une grosse araignée,par exemple, et tu lui répètes cent fois "même pas peur" .... après tu la pose sur ta langue ... tu cours le risque d'avoir encore peur mais au moins ton entourage ne bénéficiera pas de tes cris de détresse... A+

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.