jeudi 28 juin 2012

DU TABAC POUR RIGOLER

Pas plus tard que ce matin, dix heures et déjà la chaleur estivale les bancs occupés par la tempête apaisée des retraités le regard toujours curieux souvent mélancolique posé sur plus jeune que leur âge. Tous ceux qui passent l'allure alerte sautillante le rythme soutenu regard sur le bout de la rue. 
Quand sur le pas du "bureau de tabac" sortant de l'antre obscure encore un retraité l'air bien préoccupé tentait gauchement de glisser de la menue monnaie dans la poche d'une chemise à carreaux rouges. Deux cartouches de cigarettes sous chaque bras deux paquets de blondes américaines dans chaque main et aux lèvres une fin de clope mouillée qui enfumait ses yeux larmoyants. Toc, toc, toc ... "Bonjour m'sieur l'fumeur" disait ma trogne des mauvais jours en sevrage tabagique depuis deux ans "z'allez vous payer le grand  orgasme de nicotine..".
Sacré blagueur. Et si notre vieil enfumeur n'était qu'un véritable et dévoué citoyen partisan de la relance par la consommation, un Keynésien quoi ... Ce qu'il advint de lui ? Regardez dessous ...
Sans rancune.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.