mardi 12 juin 2012

LES ÂNES ARDECHOIS

Et ils ne sont pas tous aux champs, il en reste pour dimanche prochain. Des cas inguérissables. En apparence doux, calmes, sensibles et sympathiques mais en réalité têtus comme des mules ils persistent à offrir leur corps à la patrie pour un siège au palais Bourbon. Et après, braves gens, la vie est "un long fleuve tranquille" pour ces apôtres d'un new deal à la Française (Pas à Paris, dans leur circonscription seulement, et le week-end de préférence) . Un "dîner de cons" en somme ...
Sont pas beaux les vrais ânes ?

2 commentaires:

  1. Si, les vrais ânes sont beaux et cet arbre mort l'est vraiment aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord Dominique, les vrais ânes sont adorables quand au vieil arbre mort c'est surement pas la métaphore d'un début "normal"... A+

      Supprimer