mercredi 30 mai 2012

COUCHES DANS LES FOINS

Couchés dans le foin


 Couchés dans le foin 
 Avec le soleil pour témoin 
 Un p'tit oiseau qui chante au loin 
 On s'fait des aveux 
 Et des grands serments et des voeux 
 On a des brindill's plein les ch'veux 
 On s'embrasse et l'on se trémousse 
 Ah ! que la vie est douce, douce 
 Couchés dans le foin avec le soleil pour témoin.
                  Mireille et Jean Nohain.

mardi 29 mai 2012

DES PLURIELS BIEN SINGULIERS

Promenons-nous dans les prés 
Pendant que le loup est enivré ...
                          Pasque si le loup était pas saoul
                          Y te ferait des gros bisous ...
Dans le cou ... Pou, hibou, genou, caillou, joujou, chou ou bijou 
                          se terminent par oux au pluriel.
C'est pareil si vous êtes des ripoux ou les chouchoux de ces dames, mais là attention : cas non officialisé par les autorités compétentes, gare à la faute et aux représailles en retour ... A votre bon coeur les coucous de villes.
                          Et si vous aimez les tripoux mettez un S ou un X ... c'est au choix ; mais ça me semble plus aromatisé avec un X... dégâts à prévoir à votre régime...


Il est seul et singulier et se fiche bien des S ou des X.


Des jumeaux, à vous de voir : un S ou un X ?


Qu'est-ce qu'il fait là cet insecte à trompe ? Pas prévu dans ce cours de ... tennis...

samedi 26 mai 2012

UNE SOIREE AU JARDIN

Le soleil va bientôt disparaître derrière les cévennes ; les roses profitent de la lumière déclinante pour briller encore de mille feux, dernières jalousies offertes au jardin déjà ensommeillé. Ultimes parfums, bouquet final d'une journée qui s'évapore pas à pas dans le secret des ombres nocturnes.



vendredi 25 mai 2012

INSECTES : C'EST LA FIN

Un insecte né des ombres - chiffon déchiqueté des cauchemars de la nuit, pantin d'ivresse et de sottise récente, maladroit et ivre de couleurs - rode ses esprits nouveaux en frôlant l'assurance bonhomme des fleurs de prairie. 
"Taisez-vous. Ecoutez les histoires des mondes qui guident nos pas vers la sagesse."


En parlant d'insectes il est un constat dramatique qui gâche nos balades ; de moins en moins de petites "bestioles" qui volent et s'affirment autour du promeneur ; voir plus du tout. Visez du coté des pesticides. Certitude vu les cultures alentour. Et puis rien à faire ils sont trop cons...
"Taisez-vous. Ecoutez la mort lente des mondes qui guidèrent nos ancêtres."



jeudi 24 mai 2012

FLANERIE

Flâner au passé au présent ; se hâter à poursuivre le train du futur. La sainte croisade conjuguée au quotidien - dressé face au Mistral ce vent chassant du nord les misères du siècle et qui charrie encore et encore les murmures d'anciens combats - sur les sentiers poussiéreux qui conduisent au ruisseau des fées libertines. Parcours hanté qu'emprunta le dieu Pan une nuit douce d'été avant de revenir, divinité pastorale, transformé par les hommes au gré de leurs humeurs.
Au bord du ruisseau tous les rêves sont accessibles au commun des humains...




lundi 21 mai 2012

LE VENT AUX INSECTES


Paroles tirées de la Complainte Rutebeuf (poème de Rutebeuf, trouvère Français du 13è siècle) par Léo Ferré.


Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte.
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta.
...

...
Pauvre sens et pauvre mémoire
M'a Dieu donné le roi de gloire
Et pauvre rente
Et droit au cul quand bise vente
Le vent me vient le vent m'évente
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta.






samedi 19 mai 2012

PANORAMAS ENDIMANCHES POUR JOURS MAUSSADES

Par le grand Manitou si l'on montre son nez on va se faire mouiller !
Ben tant pis ! La météo n'est pas sympathique, alors ouh les cornes ! à sa pluie moqueuse et au vent qui soulève les jupons, Tontaine et Tonton... Restons à la maison faire des crêpes comme les Bretons...  
Jouons à saute-moutons entre le canapé et les fauteuils comme si de rien n'était et rions de bon coeur comme les temps de soleil. Comme la lumière des images, les couleurs de hier encore.
Jours innocents rangez vos plumes, tout est dit, rien ne sera plus qui a été...


                                                        Clic sur les images pour voir plus grand ...








vendredi 18 mai 2012

LE REVEIL DU DORMEUR


Ce n'est pas compliqué. Quand la situation devient critique certains "destins torpillés" plongent dans le sommeil du parfait courageux qui hier encore se citait en modèle. Une "traversée du désert" qu'ils appellent cette pénurie de popularité ...
Les temps meilleurs venus, de tous les trous de sable ils sortent, l'oeil vif du prédateur toujours bien affûté, les crocs à l'aventure visant les portefeuilles qui s'attribuent dans l'ombre pour des noms qui font la une de tous les quotidiens. Alors les baffes pleuvent et les grenouilles en politique, comme celles de Jean de la Fontaine, enflent un peu plus à chaque interview et pour finir s'envolent comme les ballons de baudruche. Ce sera pour une autre fois "mon maître"...  
Pour dire vrai j'ai l'impression de me réveiller ; d'une façon différente ; regardant la nature qui se fout parfaitement de cette comédie ne la concernant pas ; sans illusions.



lundi 14 mai 2012

LES FLEURS AMOUREUSES









C'est beau "l'amour fleur" en pleine nature.
Faut tout de même s'attendre à des surprises à la naissance ...




samedi 12 mai 2012

SPORTS D'EAU VIVE sur la RIVIERE ARDECHE

Entrainement. Slalom en kayak sur la rivière Ardèche à Vogüé. Pour les sportifs.
Position relax, le postérieur bien calé sur un une roche sympathique, une pause pour voir la vie s'agiter tout autour. Pour les promeneurs ...
Au loin ; puis plus proche et encore plus près ...



jeudi 10 mai 2012

PANORAMAS URBAINS en ARDECHE

AUBENAS, sympathique petite ville du sud du département de l'Ardèche.
Deux panoramas  (clic sur les photos pour voir plus grand) :
Quartier de l'ancienne gare ferroviaire :




Boulevard Jean Mathon :



lundi 7 mai 2012

UN REVEIL AVEC DES FLEURS











Ce matin le vieil oiseau, le chef des merles du quartier, m'a réveillé trop tôt.
Perché sur le même câble, comme à l'habitude, il informait les lève-tard qu'un nouvel élu présiderait dorénavant à leur aimable destinée.
Et, miracle, les balcons de la ville étaient couverts de fleurs déposées dans la nuits par des espèces de père-noël de roses vêtus.
C'étaient des fleurs des champs qui chantaient des comptines sans rimes ni raisons et emplissaient l'air de parfums magiciens. 
Un jour nouveau, quoi !!!







samedi 5 mai 2012

LA VRAIE NAISSANCE DES ESCARGOTS

J'ai découvert un secret tout à fait aux antipodes des sciences savantes. Celui de la naissance des gentils gastéropodes terrestres. Sans flatterie c'est tout de même plus poétique que la reproduction hermaphrodite :
"Les escargots naissent dans les fleurs de coquelicots qui tapissent le bord des chemins de terre.
La nuit quand les humains dorment, le ciel ouvre grand les vannes de la vie et laisse tomber de petites graines dans les fleurs épanouies. La couleur rouge des coquelicots attire les futurs limaçons qui seront formés dés avant le lever du soleil,  prêts à s'évader dans les herbes. Une balade qui se terminera dans un jardin accueillant où se dégustent jeunes légumes et fleurs apprivoisées."
Et puis si vous ne croyez pas mon histoire immédiatement elle reviendra vous titiller de temps en temps. Là se trouve l'essentiel...
En attendant, gentes Dames et Gentilshommes Jardiniers, après lecture de ces modestes mots, je suis persuadé que vous accorderez votre grâce aux escargots en excursion dans vos plates-bandes.

vendredi 4 mai 2012

LE SPORT EST A LA MODE

Sur les images de jeunes sportifs terminent une compétition cycliste.
Ah le vélo. Un sport d'équilibriste que tous devraient connaitre. J'en imagine certains, chantres d'un sport vocal et gesticulatoire, divaguant dans une position instable et malaisée qui voudraient eux aussi en avoir terminé. Sans pour autant se voir imposer la suite des lugubres évènements dans leur sphère politique.
Sans rancune.



mercredi 2 mai 2012

UN CLOCHER, UN VILLAGE ARDECHOIS

En passant, un clocher un village, une ancienne ferme au repos et reviennent en mémoire ces mots bien vieillots "Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France."
On apprenait ces paroles historiques de SULLY ministre du roi Henri IV dans les écoles primaires ; c'était dans les années cinquante, il m'en souvient encore, quand la "Laïque" en ces temps enseignait à ses enfants la morale et le civisme.