dimanche 2 février 2014

LES PONTS DE VOGÜE

Vogüé : en hiver tout y est plus tranquille entre amoureux des bords de la rivière Ardèche. Et pourtant ... traverser cette rivière ne fût pas toujours une histoire tranquille.
D'abord une brise d'histoire sur l'eau des jours modernes : Pour accéder au village de Vogüé la construction d'un premier pont (connu) dont seules les piles seront bâties remonte à 1522. En 1780 le Marquis de Vogüé fait édifier un ouvrage en bois dont l'usage sera de courte durée et qui sera remplacé par le Pont suspendu modèle Marc Seguin construit en 1828. Mais il est dit dans une vieille légende que les ponts de Vogüé ne savent  braver ni le temps ni les éléments. Et le 22 septembre 1890 la rivière d'abord si douce s'est faite capricieuse puis féroce, tumultueuse par une de ses crues dont elle sait distiller les millésimes mémorables. Les vagues d'eau qu'on disait à l'époque hautes de dix mètres de hauteur arrachent, disloquent et emportent des maisons, le vieux moulin à blé de 1458 et bien sur le pont suspendu modèle Marc Seguin.  Reconstruit à l'identique il est détruit par les Résistants en 1944. Une passerelle militaire est alors installée jusqu'à la construction du pont actuel.
Histoire terminée ? ...




Clic sur les images pour voir plus grand

Le pont de Vogüé au début du 20è siècle.


Le pont aujourd'hui, les piles, la rotonde.


Les piles du pont, la rotonde
Le pont de Vogüé au 20è siècle.

Le pont de Vogüé aujourd'hui

Aucun commentaire: