lundi 12 mai 2014

LA CHEVRE et la CORNEILLE

Par un dimanche ensoleillé du mois de mai, hier pour un bel exemple,  nous étions au bord de la rivière Ardèche quand elle serpente sous le vieux village de Balazuc déjà occupé par la foule des touristes qui envahit aussi les commerces d'été et les ruelles moyenâgeuses.
Des chèvres qui n'étaient pas celles de monsieur Seguin - désolé Alphonse - s'offraient un festin d'herbes printanières. Des corneilles chouca très joueuses avaient sympathisé avec une chèvre gourmande qui ne semblait nullement incommodée par les pitreries de la corneille délurée.






2 commentaires:

Dominique a dit…

Sympathique séquence !

Serge a dit…

Merci Dominique. A+