lundi 19 mai 2014

LA TRISTESSE DU LAMPADAIRE

Un lampadaire déprimé et cafardeux, dans les rues de Balazuc un jour printanier de grand soleil, penchait sa lourde tête pour regarder avec envie la vieille tour lointaine perchée sur la colline. La foule en vacances qui déambule dans la grande descente vers la rivière Ardèche ne se soucie guère de la solitude du lampadaire dans la plénitude lumineuse du jour.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.