dimanche 26 octobre 2014

NOSTALGIE

Nostalgie sans "radio" et sans regrets, seulement de petites choses insignifiantes qui peuplent les heures et font à la fin du parcours des souvenirs magiques. Restez tout prêt vieilles plantes aux fleurs fanées je n'écraserai point vos hampes de fin de vie que le vent chahute aux quatre temps quand sur la garrigue qui s'endort plane l'ombre sombre de l'oiseau qui vole vers d'autres jours emportant les parfums enivrants de l'été.





Aucun commentaire: