mercredi 20 mai 2015

FLEURS DE PRINTEMPS AU JARDIN


J'ai perdu un rêve ce matin en marchant. Si vous trouvez ce murmure des ans gardez-le, j'ai inventé un nouvel idéal sous les pas d'un proscrit condamné à l'exil. 
Seules les fleurs sont douces à la douleur de l'oubli.

Clic sur les photos pour voir plus grand.




2 commentaires:

Dominique a dit…

Chaque printemps nous offre son feu d'artifice. Heureusement qu'il nous reste cela (et quelques autres choses) dans ce monde de brutes.

Serge a dit…

Des fleurs pour oublier l'atroce misère de notre société. Oui Dominique. A+