mardi 13 décembre 2011

UN BROUILLARD RHODANIEN AUSSI OPAQUE QUE LA POLITIQUE ECONOMIQUE EUROPEENNE



Dimanche la vallée du Rhône était sous le brouillard. L'eau du fleuve jouait les mijaurées, brouillait son image pour cacher ses rides. Seuls quelques canards rompaient le silence en changeant de quartier. Le matin à 10 heures la nationale 86 semblait ne pas être sortie de la nuit : l'homme-automobile craint cette ambiance ouatée qui perturbe le quotidien de son parcours goudronné quand les lambeaux de brume se figent en fantômes somnambules accrochés aux branches noires et nues des grand arbres.
Nous étions à la sortie de la ville de Le Pouzin sur la rive droite du Rhône. 


SOLITUDE

La suite demain .....

1 commentaire:

  1. Bonjour Serge
    Une opetite différence : sur tes clichés on voit un peu quand même un peu .......
    Je leur trouve un crtain charme à ces vues dans le brouillard
    Ce matin : tempête,les beaux jours sont terminés
    Je te souhaite une bonne journée avec de gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.