samedi 3 décembre 2011

PROMENADE AVEC LES CADES DANS LE SUD DE L'ARDECHE












Un bois au coeur quasi imputrescible et une abondance de vertus dans la culture du midi de la France, voici de son nom latin et savant "Juniperus oxycedrus", de son nom Français "Genévrier oxycèdre" ou "Genévrier cade" celui qui est plus communément appelé "cade" en Provence et chez nous dans le sud de l'Ardèche.
Cet arbre aux dimensions modestes est le plus courant des genévriers du bassin méditerranéen et des vallées du Massif Central.Il apprécie les sols arides, rocailleux, acides ou calcaires : garrigues et maquis, où on le trouve très souvent en compagnie du chêne vert.










L'homme extrait toujours l'huile de cade pour ses vertus cicatrisantes, antiseptiques et désinfectantes. Il est aussi utilisé en médecine vétérinaire. Dans les armoires le bois de cade est un anti-mites redoutable. Et summum de la gloire, l'huile du cade a donné son nom au savon "cadum". Qui s'en souvient?






Comme celles du genévrier commun les baies du genévrier cade plus grosses et brun rouge à maturité sont comestibles. Le goût des baies de cade est très prononcé et se marie bien avec le gibier en cuisine.


Dans les célèbres Gorges de l'Ardèche plusieurs spécimens de Genévriers de Phénicie millénaires ont été identifiés en 1999. Le plus vieux âgé de 1500 ans. 
Je vous conseille vivement de regarder les pages du site du département de biologie de la région Rhône-Alpes CLIC ICI  et ICI et ICI.
L’école buissonnière un super site nature, CLIC ICI. et ICI.


6 commentaires:

  1. Ces petites baies sont délicieuses. J'ai une recette donnée par une Iranienne, pas de gibier mais une entrée acidulée toute simple à base de riz. On en trouve sous d'autres cieux en effet ...
    1500 ans !! Le vieil if planté dans une commune voisine affiche avec fierté ses 1200 ans. Battu le pauvre ... un coup à lui saper le moral !!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Quel bel âge pour ton voisin l'if. C'est vraiment un "ancien". Si tu nous le présentais sur tes pages ? Il le mérite. A+

    RépondreSupprimer
  3. Voila une végétation bien différente de celle qui m'entoure. L'une comme l'autre ne manquent pas de charme.

    RépondreSupprimer
  4. C'est fait, Serge, dans mon billet du 10/10/2010 "Un taxus baccata exceptionnel". Je croyais à l'époque qu'il avait 1000 ans mais en fait il en a 1200, battu par un autre qui en a 1300 dans le même coin. Je fais rarement des photos à l'extérieur de mon jardin mais il en valait la peine. Non ??
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Dominique,
    Végétations différentes, hommes identiques, mêmes qualités et mêmes défaut. Etant passé plusieurs fois pas loin de chez toi j'ai vu le changement de végétation. A+

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Marie-Noëlle,
    Je viens de regarder un if 12 fois centenaire et j'ai l'impression de me sentir tout petit devant. Même si tu t'amuses avec les siècles il ne t'en tiendra pas rigueur, 200 ans de plus ou de moins quand quand on a passé le millénaire !!!. Quelle majesté! A coté les genévriers de Phénicie sont biens "minus" et malingres accrochés aux falaises.

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.