mardi 22 janvier 2013

LA PATINE DU TEMPS

Le temps effaçe la trace des regards éteints à jamais, laissant aux froidures hivernales les pierres griffées ; sillons des larmes perdues par les jeunesses passées.







5 commentaires:

  1. J'adore. Cette association est excellente. Pour ma part, j'aurais recadré plus serré sur la première pour renforcer l'effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'écoute et vais essayer de mettre ton conseil en pratique. Merci de ta visite et A+.

      Supprimer
    2. Ok, bien vu de ta part. Ben t'as raison. A+

      Supprimer
  2. Marrant, cette porte avait aussi attiré mon oeil lors de ma visite du château d'Aubenas :

    http://balades26-07.blogspot.fr/2012/12/aubenas-le-chateau-ardeche.html

    tu la trouveras en fin d'article. C'est vrai que les vieilles portes sont les plus jolies. Même au pas de course je m'étais arrêtée pour la photographier.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces vieux témoins de temps oubliés par la plupart doivent se hausser du col
      quand la nostalgie les affiche sur des écrans d'ordi. J'aime bien forcer leur
      pudeur et leur timidité pour en faire des clichés ouvrant sur le passé. Merci de ta visite et A+.

      Supprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.