mercredi 5 février 2014

A TRAVERS les BRANCHES


L'hiver tu vois la mer qui jure sur les galets
Des mots jamais criés par Thétys la belle
Le front ceint d'une étoile à nulle autre pareille
L'hiver tu vois la mer qui gifle tes volets
La bouche grande ouverte tel un poisson antique
Revenu des batailles des dieux Grecs enrhumés
Par d'indigentes mythologies au savoir périmé
L"hiver tu écoutes des voix qui chantent des cantiques ...
                                Serge

Clic sur l'image pour voir plus grand
A défaut de mer nous regardons la rivière

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.