mardi 23 novembre 2010

SUD-ARDECHE : DANS LA RUE POUR EXIGER L'ABROGATION DE LA LOI SUR LES RETRAITES

Pas essoufflés les trois cent manifestants (minimum) rassemblés à AUBENAS en sud-Ardèche par cet après-midi un peu frisquet. Il manquait bien les drapeaux de quelques syndicats. Vous avez dit bizarre !! Mais un moral énorme pour ce peuple du travail qui descend une fois encore dans la rue pour tenter de se faire entendre. Le but de la manoeuvre : toujours pareil, toujours le même. Abrogation de cette "loi scélérate" promulguée le 10 novembre dernier.
Certes il faut sauver le régime par répartition, c'est essentiel,  et de ce fait trouver dans quelques poches les deniers nécessaires. Mais, de grâce, laissez partir à 60 ans les salariés aux métiers pénibles. Ceux-là ont peu d'espoir de finir centenaires. Et ne parlez plus jamais de la barrière à 67 ans pour une retraite sans décote. Immoral et assassin. L'être humain compte tout de même plus que les dividendes ! la vie tout simplement - et les quelques années de retraite que l'on peut espérer sereines - est trop précieuse pour être gachée par un discours démagogique et un texte de loi anti-France. La crise financière actuelle (et non elle n'est pas finie la crise. N'écoutez pas le discours enchanteur de quelques ministres. Tendez plutôt l'oreille du coté de l'Irlande et l'opération de sauvetage de ses banques ruinées par trop de spéculation.) n'est pas à mettre au débit des salariés. Ils n'ont pas à payer les pots cassés par la finance internationale. Mesdames et Messieurs nos dirigeants politiques piochez donc dans les larges poches cousues des fautifs. Vous les connaissez bien, ils sont des vôtres.

Manifestation du 23 novembre dans les rues d'Aubenas (ardèche).

2 commentaires:

  1. On finirait par culpabiliser d'être à la retraite.

    RépondreSupprimer
  2. Tu crois ??? Tout simplement en "ralant" un peu on tente de donner un coup de main à ceux qui arrivent. A+

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.