lundi 19 septembre 2011

IL SE CROYAIT UN AIGLE ET N'ETAIT QUE PERRUCHE BAVARDE

                                                               
 *Je vous conseille de débuter par la fin.                 

La mort de l'aigle


                    Quand l'aigle a dépassé les neiges éternelles,
                    A ses larges poumons il veut chercher plus d'air
                    Et le soleil plus proche en un azur plus clair
                    Pour échauffer l'éclat de ses mornes prunelles.
  



                    Il s'enlève. Il aspire un torrent d'étincelles.
                    Toujours plus haut, enflant son vol tranquille et fier,
                    Il plane sur l'orage et monte vers l'éclair
                    Mais la foudre d'un coup a rompu ses deux ailes.






                    Avec un cri sinistre, il tournoie, emporté
                    Par la trombe, et, crispé, buvant d'un trait sublime
                    La flamme éparse, il plonge au fulgurant abîme.




                     Heureux qui pour la gloire ou pour la liberté,
                    Dans l'orgueil de la force et l'ivresse du rêve,
                    Meurt ainsi d'une mort éblouissante et brève ! 
 José-Maria de HEREDIA.


                                                           MORALITE
                                                                      L'aigle  "Dans l'orgueil de la force et l'ivresse du rêve" : ça vous rappelle pas quelqu'un ? Ben moi si.
Mais attention, le concernant, il s'agirait pour notre bonheur d'une simple mort politique ; une tranche de vie à oublier très vite et pourtant apte à laisser une empreinte traumatisante dans les pages d'histoire.
Et pourtant la joie l'emporterait sur le venin, cette méchante posture politicienne qu'il faudra bien expulser avant même les sans papiers.
Sans rancune.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.