mercredi 9 novembre 2011

LES BRUYERES ARDECHOISES PARLENT LA NUIT


Bien. Le peuple peut toujours parler ? Parlons donc.
Le peuple parle! Peu mais bien. Ecoute-le.
Peu pour s'économiser le caractère. Bien, dans l'illusion d'une parfaite compréhension mutuelle.
Parlons. Il crie aussi le peuple. Sans savantes formules certes mais fort. Pour user du privilège des mots. Simplement. Peu et simplement. Tels les fantômes de sa jeunesse.
Raté encore une fois la révolte du peuple. Les paroles se sont perdues dans les brumes matinales. Ignorée la griserie des sermons. Perdues les promesses jetées en pâture aux innocents. Ce qu'il reste : Peu et Mal.
Bien, Mal. Parlons peu mais parlons bien. Juste trois mots : Bruyères en Fleurs ou bruyères sèches, comme linceul des Camisards Cévenols.
En fait ce sont des bruyères Ardéchoises, celles qui murmurent les nuits de pleine lune quand le diable trousse les filles délurée.  Ce sont ces milliers de clochettes qui tentent de m'apprendre la sobriété, peu et bien, car le temps est compté qui nous fait révolter. 
Ca marche quelquefois quand la mémoire revient.





2 commentaires:

  1. Il s'en passe de belles en Ardèche. On ne trousse personne dans ma terre de bruyère ...
    Bon !! certains diront que j'ai passé l'âge .. lol
    Jolies photos d'autant plus qu'elles ne sont pas faciles à mettre en valeur ces petites fleurs.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Et je dis que moi aussi j'ai bien passé l'âge sauf pour raconter des blagues ou des légende vieilles, vieilles, très vieilles... Merci pour le com'. A+

    RépondreSupprimer

Cher passager de ces pages Ardèchoises. Bienvenue si vous laissez un commentaire, un avis, une question, une remarque en relation avec l'article. Sinon ... bonsoir. L'amitié entre les humains est ma vision du monde.